[google-translator]

Call Us: +1 347.363.6003


Paris, semaine de la haute couture: La grande ouverture à la Versace

Comme c’est excitant de pouvoir dire qu’il est encore le temps de l’année. Juste au moment où vous pensiez que le blues de janvier vous avait entièrement consumé, vient la longue semaine de haute couture de Paris pour nous remonter le moral et tous, nous emporter dans un monde magique de créateur expérimenté ajusté au-delà de nos rêves les plus fous.

Oh que oui, les agences de mannequinat de New York, Paris, Londres et Milan se sont préparés pour cette longue période, la Mecque absolue de la haute couture. Ainsi qui de mieux pour ouvrir les spectacles que la sulfureuse, glamour et légendaire, maison Versace.

Dans le plus pur style Versace, l’ouverture de l’édition Haute Couture printemps/été 2015 nous a amenée dans un tourbillon du passé –présent , avec des légendaires mannequins des années 90 tel que la tchèque Eva Herzigová prenant à la passerelle dans une magnifique robe de découpe rouge moulante, bientôt suivi par Amber Valletta et le mannequin du moment Jourdan Dunn, arborant des tenues encore plus risqués si cela était encore possible.

Le thème du passé et du présent est même apparu dans loges de Versace avec le superbe duo mère-fille, GoldieHawn et Kate Hudson volant la vedette, en faisant correspondre les modèles de leurs robes lors de leur passage sur la piste.Certes ces deux-là savent comment se faire remarquer, avec tous les yeux rivés sur elles et c’est très certainement la raison pour laquelle elles ont été stratégiquement choisi parmi toutes les autres célébrités que Versace détient en numéro abrégé. Tout du moins car Kate n’a pas froid aux yeux lorsqu’il s’agit d’une ou deux tenue révélatrices et nous pouvons certainement attester que leur choix a porté ses fruits.

Je vous entends déjà vous demander, comment se fait-il que Versace peut impunément révéler tellement de choses tout en restant si séduisant ?

Tout cela fait partie de leur magie et de leur volonté constante à jouer avec l’art du « sex-appeal ». Je veux dire par là, quelle autre étiquette pourrait facilement s’accorder avec l’aide de la musique “Sexual Healing” de Marvin Gaye en clôture de ce podium ? Faisant appel au cœur même de la nature humaine, c’est pourquoi Versace ont été si fort depuis 1978 avec les agences de mannequinat de Londres, Paris, Milan et New York tous si prenant des mois en avances pour obtenir leurs mannequins sur leurs podiums.

Donatella Versace en personne était présente au défilé, après avoir pris la tête de la maison de couture durant ces 15 dernières années.

Et elle fait très clairement comprendre que ses intentions sont de mettre en évidence toutes les courbes possibles du corps de la femme, en affirmant également que les looks les plus récents sont :

« Relatifs à la coupe, aux courbes du corps d’une femme … quand nous avons commencé la collection, j’ai dit que je ne voulais aucunes lignes droites. Tout ce qui apparaît est une courbe » (Donatella Versace – S’exprimant à l’ouverture du défilé printemps/été à Paris 25/01/15).

Vous n’avez qu’à jeter un œil sur la collection printemps/été 2015 et voir que Donatella a exactement obtenue ce qu’elle entreprenait de faire.

L’essence ajoutée à cette collection, étant les panneaux tourbillonnants qui ont été retirés des superbes robes à des niveaux stratégiques tels que la poitrine et les hanches.

Certains pourraient dire qu’il s’agit d’une tentative délibérée de révéler plus du physique de la femme, au contraire à y regarder de plus près, vous ne restez pas vous-même bouché bée face à la quantité de chair exposée mais plutôt à la manière dont elle a été retirée avec de beaux motifs délicats. C’est ainsi qu’il est confirmé : Versace ont de nouveau réussi.

Comments are closed.