[google-translator]

Call Us: +1 347.363.6003


Défilé Haute Couture Chanel 2015: Le favoris des Fashionista

Voici donc la nouvelle tant attendue ; Chanel, sans doute la maison française la plus appréciée, ne manquent jamais de décevoir quand il s’agit de la semaine Haute Couture. Ainsi le défilé printemps/été 2015 ne déroge pas à la règle.

Le défilé Chanel a eu lieu comme chaque saison au magnifique Grand Palais à Paris. Cette année, transformé en un décor blancaccompagné d’une oasis de figure endormis de couleurs vives, se dévoilant, que lorsque les battements de la bande-son prennent place.

Puis, plus dans le vrai style Chanel, viennent des jardiniers masculins, d’une beauté presque insoutenable, avec des arrosoirs cousu main dans une remorque, faire pousser les fleurs et ouvrir les spectaculaires structures mécaniques avant que les mannequins entrent en piste.

Cette mise en scène est sans l’ombre d’un doute, une œuvre d’art moderne en elle-même et avec, parfums et sacs gratuits pour les invités, cela fait d’elle l’une des raisons parmi lesquelles les icônes de la mode tel que Anna Wintour, font du défilé Chanel un sujet de prédilection dans leurs liste d’éditions de la semaine de la mode.

Parmi les célébrités présentes, figurait Kristen Stewart (récemment prisent dans la magnifique collection Dallas), Vanessa Paradis et Alice Dellal, qui ont toutes été stratégiquement placé ce jour-là car annoncés en tant que porte-parole de la nouvelle collection de sac à main de Chanel. C’est à présent une campagne de publicité qui nous tarde de voir. Cependant, il reste du temps pour cela. Il est maintenant l’heure de découvrir les vêtements…

Avec des mannequins tels que Kendall Jenner, Sasha Luss et Ming Xi en place sur le podium circulaire, on peut dire sans crainte que les agences de mannequins de New York, Londres et Paris auraient gardés leurs téléphones en ligne pendant des mois pour obtenir leurs filles dans ce spectacle.

En ce qui concerne la couverture médiatique sur Instagram, Twitter et les tabloïdes de la mode, Chanel n’a pas vraiment de concurrent et peut pousser un mannequin inconnu sous les projecteurs grâce, à juste un seul passage dans son défilé floral. Et ce, en ne prenant même pas en compte les centaines d’heures de travails artisanales pour la fabrication de ces éléments spectaculaires.

Quant à la collection en elle-même on retrouve beaucoup cette année le thème des fleurs et du jardinage mené à bien par les mannequins ornés de vêtements et chapeaux de jardinage cousu-mains.

Ce tweed dont je parle, qui est au passage, un très bon un clin d’œil à la jupe et au pantalon traditionnels de Chanel, est néanmoins porteur d’une différence cette année. En effet les couleurs qui y sont incorporés sont si brillantes que certaines d’entre elles sont à la limite du tropical, qui est très représentatif du printemps (de même pour l’installation de la piste qui vient à fleurir).

Une touche moderne à également était ajoutée aux costumes en tweed qui ont étaient coupés afin de révéler la taille du mannequin, chose qu’on ne retrouve pas dans la tradition Chanel. Mais Karl Lagerfeld n’a jamais été un concepteur à se détourner du changement et j’irais même jusqu’à dire qu’il rigole du danger de la mode.

C’est bien pourquoi le monde de la mode l’adore, et qu’il va sans aucun doute avoir tous les meilleurs talents des agences de New York, Milan, Paris et Londres en numéros abrégés. Sans parler du fait qu’il a réussi à maintenir la coutume de toutes les tranches d’âge à travers le monde, des adolescents aux femmes élégantes dans leurs années quatre-vingt. Karl, une fois de plus, nous vous saluons.

Comments are closed.